L’affirmation des États fédérés dans les négociations commerciales internationales : le cas de l’accord entre le Canada et l’Union européenne

Publié le 15 septembre 2020

Les négociations commerciales internationales portent sur des enjeux de plus en plus sensibles pour les États fédérés. Dans ce contexte, plusieurs États fédérés prennent conscience que leurs compétences constitutionnelles et leur capacité à formuler et à mettre en œuvre des politiques publiques font l’objet de discussions dans le cadre de ces négociations. En réaction, plusieurs États fédérés souhaitent être inclus dans la dynamique multiniveau des négociations commerciales. La capacité d’influence des États fédérés est cependant asymétrique et dépend largement de leur statut constitutionnel. Cet article compare le rôle du Québec et celui de la Région wallonne dans les négociations commerciales entre le Canada et l’Union européenne.

Revue internationale de politique comparée

Stéphane Paquin

Professeur, École nationale d'administration publique
Co-directeur exécutif du GÉRIQ