Stéphane Paquin

Professeur, École nationale d'administration publique
Co-directeur exécutif du GÉRIQ

stephane.paquin@enap.ca

514 849-3989 poste 3662

Stéphane Paquin est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique dans la ville de Montréal au Canada. Il y est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée et directeur du Groupe d’études sur les relations internationales du Québec (GERIQ).

Stéphane Paquin détient un doctorat en relations internationales de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences po) qu’il a effectué sous la direction de Bertrand Badie. Il a également été professeur agrégé à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke, visiting predoctoral fellow au département de science politique de l’Université Northwestern de Chicago, maître de conférence à l’Institut d’études politiques de Paris, professeur invité à l’Université de Montréal, professeur associé à l’UQAM et directeur général par interim de l’Association internationale de science politique (International Political Science Association). Il a obtenu de nombreuses bourses prestigieuses, dont la Fulbright, le CRSH, le FQRSC et le PIERAN. Il a été sélectionné en 2008 dans le prestigieux International Visitor Leadership Program du gouvernement américain. M.Paquin est également ambassadeur accrédité du Palais des congrès de Montréal.

Dernières publications

Les réseaux sociaux au cœur de l’exercice de la diplomatie

Stéphane Paquin, Blogue du Conseil des relations internationales de Montréal

L’irrésistible déploiement du Québec à l’étranger

Stéphane Paquin, Blogue du Conseil des relations internationales de Montréal

Constitution, Europe, External Affairs and Culture Committee

Stéphane Paquin, Parution devant le parlement écossais

Parliamentary Paradiplomacy:the Case of the Québec National Assembly

Stéphane Paquin & Nancy Rossi, Revue de Droit parlementaire et politique, édité par Thomson Reuters

Organisations internationales. Droit et politique de la gouvernance mondiale.

Kristine Plouffe-Malette & Stéphane Paquin, Presses de la société québécoise de droit internationale.

Dernières nouvelles

École d’été en droit international appliqué

Un événement de l'École nationale d’administration publique, Montréal, 25 au 28 juin 2024

Colloque: L’État du Québec en débat depuis 1945. Perspectives multidisciplinaires

Un événement du GÉRIQ et du Secrétariat aux relations canadiennes - 11 avril 2024, ÉNAP

Commercer dans un monde multipolaire

Université d'été sur la pratique du commerce international - du 23 août au 28 août 2021
 

Dans les médias

Au-delà de la bourde diplomatique

La Presse – mention de l’ouvrage Politique internationale et défense au Canada et au Québec

Nous sommes en 2015. Fraîchement élu, Justin Trudeau clame haut et fort que le « Canada est de retour » sur la scène internationale. Huit ans plus tard, on a plutôt envie de se mettre un sac de papier brun sur la tête.

Pour lire l’article complet

Sortir le béton des élections

La Presse + – entrevue réalisée avec Stéphanie Grammond

Ce n’est pas d’hier que la politicaillerie pollue la gestion de notre réseau routier. Tout cela est malsain. Il faut sortir le béton des élections.

Pour lire l’article complet

Entrevue – Les relations France-Québec au 21e siècle

Série d’entrevues entre M. Stéphane Paquin et des acteurs de premiers plans dans les relations France-Québec. Les entrevues sont été menées dans le cadre du colloque virtuel « Les relations France-Québec au 21e siècle » qui a eu lieu les 14 et 15 mars 2023.

Pour écouter les entrevues complètes

L’heure juste: un candidat de Québec solidaire mélange socialisme et social-démocratie

Le Journal de Québec – Entrevue réalisée avec Philippe Langlois

Questionné à savoir si les pays scandinaves étaient des modèles socialistes, Stéphane Paquin, professeur à l’École nationale d’administration publique (ENAP), explique que le socialisme prône la socialisation des moyens de production, donc que l’État fait les choses plutôt que de se contenter de réguler le marché. Dans un vrai régime socialiste l’État possède les usines, les commerces, etc.

Pour lire l’article complet

Le rapatriement des chaînes de production se fait toujours attendre

Le Devoir

Il y a quelques années encore, les gouvernements, les entreprises et les experts n’en avaient que pour la mondialisation, la multiplication des accords de libre-échange et le fractionnement de la production en de longues chaînes planétaires — pour profiter ici de l’expertise en ingénierie et en marketing, là-bas des faibles coûts de main-d’oeuvre, ailleurs encore de l’abondance de matières premières —, a rappelé la semaine dernière Stéphane Paquin, professeur à l’École nationale d’administration publique (ENAP), lors d’une conférence de deux jours à Montréal sur l’enjeu stratégique de la relocalisation des chaînes de valeur.

Pour lire l’article complet

Le modèle québécois, 60 ans après

Le Soleil

Les débats sur l’existence même de la Révolution tranquille et d’un modèle québécois ont de quoi rendre perplexes les spécialistes de l’administration et des politiques publiques, en somme ceux qui étudient le Québec à partir du point de vue de l’État québécois. Étonnant puisqu’il y a un consensus pour affirmer que le point de départ de la Révolution tranquille est la prise du pouvoir des Libéraux de Jean Lesage, le 22 juin 1960.

Pour lire l’article complet