Le chant des sirènes et la politique étrangère canadienne sur le climat. Bilan du gouvernement Trudeau

Publié le 25 septembre 2019

Telle était la phrase lancée par le nouveau premier ministre Justin Trudeau à son arrivée à la 21e
Conférence des Parties (CdP-21) à Paris en 2015. Les attentes étaient fortes, tant sur le territoire canadien que sur
la scène internationale: on pouvait légitimement anticiper une nouvelle politique étrangère canadienne à
l’égard du climat qui soit plus engagée dans la lutte contre les changements climatiques.

Lire l’article scientifique

Annie Chaloux

Professeure agrégée, École de politique appliquée, Université de Sherbrooke
Co-directrice exécutive du GÉRIQ